Skip to content

Nuclear Blast’s 20 YEARS ~ 27.10 at the Schleyerhalle

octobre 31, 2007

Mon premier voyage « pro » pour couvrir en exclu à Stuttgart le festival organisé par le label …

Samedi matin, départ de chez moi pour rallier Zürich, point de départ pour cette folle aventure. Pratiquement personne sur la route (heureusement) et endroit trouvé du premier coup, j’était dans le bus à l’heure et avec tout ce qu’il me fallait !

Rencontre avec des confrères venus de différents horizons ; France, Outre-Sarine, Lausanne, … Le voyage de 3 heures a permis les premiers échanges et discussions sur nos magazines respectifs.

Arrivée donc à Stuttgart en fin d’après-midi et j’ai pu repérer immédiatement les lieux que j’avais visité il y a un peu plus d’un avec mon père lors de la coupe du monde ’06. La Schleyerhalle se situait d’ailleurs tout près du stade de Stuttgart, au milieu du quartier où les immenses et superbes constructions de grandes marques automobiles s’élèvent. Parquage, puis direction l’entrée… VIP s’il-vous-plaît !!!

Notre statut d’invité nous a permis l’accès à une salle toute tranquille et sympa afin de reposer nos oreilles entre les prestations du soir. Friandises, apéritifs de toute sortes et boissons à volonté nous étaient gracieusement offerts par le label !!! C’est donc là que nous nous sommes posés avant d’aller assister à la première partie du show…

1st part
KATAKLYSM

Ils ont eu la lourde de tâche de chauffer une salle pas encore tout à fait pleine. Ce qu’ils ont d’ailleurs très bien réussi avec leur death-metal énorme. Le groupe canadien se défoulait vraiment sur scène et cela faisait plaisir à voir. Environ 45 minutes et ils s’en allèrent, laissant la lumière révéler une salle se remplissant toujours plus vite.

2nd part
EDGUY

De retour dans la salle de « repos » après Kataklysm, quelques discussions et ensuite voir la fin d’Edguy, groupe qui ne m’interpellait pas tant que ça. Posé sur les hauteurs de la Schleyerhalle, j’en ai profité pour prendre quelques photos sympa. À la fin de leur set, je suis descendu dans la fosse pour les suivants …

3rd part
SVBWAY TO SALLY

Le groupe dont j’ai chroniqué le dernier effort et dont j’aurai du faire ma première interview, je ne pouvai manquer cela et je me devais d’être dans la fosse pour les honorer ! Et ce fut un bien beau live de leur part. Oscillant entre In Extremo et Rammstein, les chants les rapprochant plus du combo folk-métal et les riffs indus du groupe de Till. Les mélodies étaient vraiment très belles, accompagné du violon de Frau Schmitt et du hurdy-gurdy de Herr Boden, et sur 2 chansons, une intro à la flûte de Herr Fisch. Ils ont d’ailleurs rencontré un franc succès auprès du public et le chanteur a pu prouver que la galanterie allemande est tout aussi charmante que les autres en invitant sur scène une damoiselle du public et en lui tendant une magnifique rose. Roses qu’il lancera par la suite de nouveau dans les premiers rangs du public ! Coup de coeur de la soirée pour ce très joli groupe et pour la belle ambiance qu’il a propagé dans la salle à présent bondée.

4th part
DIMMU BORGIR

Le groupe de black-metal symphonique le plus connu au monde faisait l’honneur de sa présence dans la salle de Stuttgart, pour le plus grand bonheur des fans et aussi du mien. Je n’ai pu aller les voir au Z7, les billets étant partis très vite, je me suis donc rattrapé sur ce coup-là. À la fin de StS, je me suis donc immédiatement dirigé vers les premiers rangs afin d’être aux premières loges de l’évènement satanique du soir. Je ne fut pas déçu. L’intro était grandiose. Accompagnés d’une musique symphonique splendide, 2 moines du côté obscur, vêtus de toges et d’énormes masques démoniaques, se dirigaient lentement vers le devant de la scène tout en balaçant des boules d’encens maudit.

Tout en continuant le rituel satanique, les membres du combo norvégien entrèrent un à un, menaçants et sombres. Le début fut explosif, géant ! L’atmosphère était suffocante avec les projections de flammes de l’enfer et les feux d’artifices sur le devant de la scène… Mais alors le blast de son fut jouissif. Les titres du petit dernier In Sorte Diaboli se sont mélangé aux vieux hits du groupe. Mais surtout, ô surtout, ils ont joué LA perle, LE titre avec lequel je les ai découvert il y a déjà bien des années : PURITANIA. Petite bombe nucléaire d’à peine 3 minutes, bien court pour un titre de black symphonique, qui a retenti avec son intro remarquable en mille. Le comble du bonheur.

 Cela m’a fait le petit flash back quand nous avions été avec Yannick se payer notre premier cd de black-metal, les papillons dans le ventre ! Puritanical Euphoric Misanthropia était à nous et ce soir là, j’étais bien content ! Après un court rappel et quelques brûlots lachés, Dimmu Borgir a laissé une douce symphonie éteindre les flammes de son show, laissant même planer le doute sur un nouveau rappel. Mais c’était fini et la salle se vida bien vite…*woaw*

5th part
BLIND GUARDIAN

Étant dans la même veine d’Edguy, power-metal, je n’étais pas super emballé par le set mais j’ai pu apprécier de bons moments depuis l’arrière de la salle. Les compos étaient un peu plus punchy que leur prédécesseur et les solos déchiraient la salle en deux. Les lumières et le décor, quoique simple, rendait bien dans la salle et vu de loin, c’était un show bien acceptable ! Après leur prestation, je me suis rendu à nouveau dans la fosse pour honorer la dernière partie du soir…

6th part
NB ALL-STARS

Comme Roadrunner il y a 2 ans déjà, Nuclear Blast a sorti 2 albums réunissant les plus grands compositeurs et musiciens du label. Ce soir là, le groupe Rage du label était accompagnés par les autres musicos des groupes présents ce soir là. Ils nous ont joués des hits bien punchy pour bien finir la soirée avec du genre un bon gros Highway to Hell fédérateur.

Après ces plus de 6 heures de live, un petit tour dans la salle inférieur s’imposait puisqu’un énorme stand de merchandising s’y tenait. Moult T-shirts, albums et live-DVD de groupes du label ou non étaient aligné. Un autre stand était « réservé » aux groupes du soir et d’autres stand de fringues dark était présents. Les groupes ont joué le jeux de la séance d’autographes, la file pour Svbway to Sally était déjà bien conséquente !!!

Retour à la salle de repos pour discuter des prestations et se désaltérer en écoutant les DJ’s du soir passer les plus gros hits metal et rock. Metallica, Kiss, SOAD, Iron Maiden, tout y est passé. Vers les 2 heures, notre groupe s’est gentiment rassemblé dehors afin de retourner au tour-bus ^_^. Sur le chemin de Zürich, c’était le calme plat pour tout le monde, afin de grapiller quelques forces avant un matin avancé par l’heure d’hiver et par notre arrivée vers les 4h30 près de la gare. Pour certains, c’était le train, pour moi c’était 2 heures de plus en voiture pour rentrer. Heureusement accompagné pour discuter et me tenir éveillé sur une route brumeuse, comme si Dimmu avait répandu son ombre jusque chez nous …

Je me suis finalement endormi alors que les premiers oiseaux chantaient. Une très belle soirée metal, des connaissances et de bien beaux souvenirs à garder. Merci Nuclear Blast pour ce festival !

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :