Skip to content

Editors ~ 24.11 at the Fri-Son

décembre 10, 2007

22 ans et pas une ride ! Et surtout, motivé comme jamais pour voir les anglais les plus en vogues en ce moment…

… par contre, désolé de publier que maintenant ce post mais ces dernières semaines ont été chargées question school et autres, mais le voici le voilà, for your eyes only ^_^ …

Dans le froid fribourgeois, c’est au Fri-Son que nos 4 venus de Birmingham donnaient leur unique concert en Suisse. Quelle chance et il est important de noter que pour une fois ce soit en terre romande que ce concert ait lieu !

 

Devant la salle juste avant l’ouverture, nous avons pu, ma chérie et moi, nous placer contre les barrières, endroit ultime pour déguster du bon rock. Après avoir siroté un petit red bull, prêts nous étions pour le début !

THE BOXER REBELLION

Ambiance feutrée, lumières faibles et projecteurs éclairant au minimum, le ton était donné. Le volume était peut-être tourné un peu haut, mais les mélodies étaient belles, il fallait alors profiter et au diable nos malheureux tympans ! Les projos venaient souvent seulement de derrière eux et cela faisait comme une sorte de halo autour d’eux, splendide ! Une grosse demi-heure et ils ont laissé place à leurs compatriotes …

THE EDITORS

La tension a grimpé d’un tout comme la foule dans la salle. Ils étaient attendu, ils auront un accueil digne de ce nom ! C’est un public enthousiasmé qui a reçu Tom Smith (chant), Chris Urbanowiscz (guitare), Russel Leetch (basse) et Ed Lay (batterie) ! Le piano de Smith laissait un petit espace perso pour le bassiste sur la droite tandis que la batterie trônait sur l’arrière de la scène, ne laissait que peu apparaître Ed. Le décor mit en place, le show pouvait commencer. Et quel début !

 

 

Assénage de Lights, puis le rapide Bones a réveillé ceux qui croyaient encore pouvoir être tranquille. Bullets prend la suite, suivit du titre éponyme du petit dernier. Les mimiques torturées et folles de Tom me font penser un peu à Dave Gahan de Depeche Mode. Les instruments de nos 3 cordes sont d’ailleurs splendides. La basse est d’une forme que je n’avais jamais vue auparavant, sort de guitare mais avec plus de courbes élancées. Noires, laquées, de vraiment beaux objets.

 

 

The Weight of the World résonne avec sa batterie au millimètre et Tom au taquet sur ses riffs. Blood et Escape The Nest font monter l’électricité dans l’air puis ils nous gratifient d’un titre inédit : Banging Heads. When Anger Shows repose quelque peu nos oreilles avant de relancer la machine imparable avec 3 hits magnifiques. Tout d’abord Spiders, mélancolique, puis mon préféré du 2e : The Racing Rats. Là, ce fut vraiment VRAIMENT trop beau. L’intensité et la rapidité de cette chanson m’a vraiment mis des frissons tout le long de l’échine… Le piano d’ouverture, la voix grave, la batterie énorme et les riffs déments, un pur bijou. Munich, le deuxième single du quartet, a terminé la première partie de la setlist dans des éclats de lumières et de sons délicieux.

 

Après un bref rappel, Editors vient nous achever avec 3 dernières songs. You Are Fading, suivi d’un superbe Smokers Outside The Hospital Door tout en émotion et en conclusion, Fingers In The Factories.

Splendide concert pour un des meilleurs groupes à mon avis de cette année, révélation d’une nouvelle vague de rock anglais qui risque bien de faire des ravages tant cette musique est hypnotisante et belle. Malgré le fait que nous avons été sourds pendant au moins 3 jours >_< hehe (oui, bin juste sous les enceintes, faut pas se plaindre après hein =P ) En tout cas, je conseille à tous l’écoute de An End Has A Start…  :_ D

stay rock y’all 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :