Skip to content

Punish Yourself ~ 8.2 at the Docks

février 11, 2008

Allez hop, après plus d’un mois de silence radio (et je m’en excuse, mais d’ici à fin juin cela risque d’être courant… *sigh*) me voilà de retour pour vous résumer le live apocalyptique de ce vendredi…

PY

Premier live de 2008 ! Eh oui et en plus, pas des moindres ! Accompagné de mon bruder et de ma future co-tenancière de Bar-Rock, c’est aux Docks de Lausanne que l’évènement avait lieu.

À notre arrivée pourtant pile à l’heure, il n’y avait guère que 3 personnes devant l’entrée. Petit doute sur la date, sur l’heure, sur le nombre de personne qui allait venir (allions-nous pogoter entre 5 ?), mais vite dissipé après quelques minutes à l’intérieur alors que l’entrée se remplissait de plus en plus.

Une foule composée essentiellement de goths et de curieux s’était pressée pour voir le groupe français. Des tenues d’ailleurs dont je m’abreuve à chaque soirée de ce type. J’adore. Mon rêve serait d’aller une fois au moins, soit à la Wave Gothic Treffen ou au M’era Luna Festival, tout deux en Allemagne !

 

bak

Après quelques sirotages de malt, la première partie s’installa sur scène. Side-project d’un des membres de Punish nommé Cheerleader 69. On stage : une batterie, un cuivre, un dj et un chanteur. La musique était vraiment étrange, expérimentale, barrée, à la fois intense et pourtant inexplicable. Comme dans une sorte de songe brumeux, j’avais l’impression de dormir debout hypnotisé par ces sons. Mise en bouche idéale pour une soirée sous le signe de l’électro-indus à mon humble avis.

 

cheer

Bref changement de décor pour le groupe du bout du lac, BAK XIII. Cette fois-ci, ils étaient encore moins mais faisaient pourtant bien plus de bruit. Élaborant un style inventé par eux du nom de Retrofuturisme, le mélange d’électro d’hier et d’aujourd’hui était détonnant ! Virevoltant et encourageant son public, le dj DDDmix menait vraiment le bal accompagné par le Baron von Smock aux samples et Garf à la guitare. Et franchement, ça bougeait bien et ils ont reçu un excellent accueil de la part du public. Belle découverte en tout cas et un groupe à encourager, surtout provenant de notre scène rock locale.

PUNISH YOURSELF

Sex, Drug & Rock’n’Roll avais-je écris dans la preview dans le Daily-Rock de février’08… Je ne m’étais guère trompé. Une tornade fluo, un live d’une énergie juste incroyable et d’une fureur génialissime ! Aux premiers rangs comme à mon habitude, c’était avec impatience que j’attendais la venue des zombies psychédéliques et je crois que la salle entière trépignait d’impatience. Pas déçu. Les peintures de guerres étaient superbes et rendaient super bien quand seuls les ultraviolets s’activaient. vx69 (chant) avait notamment un sourire carnassier avec sa tête de mort. Bref, ils introduisent le show avec des images de séries Z des 70’s sur l’écran derrière puis c’est parti. Mon dieu la claque. Cette alternance de riffs indus, de beats trance-techno-hardstyle, de mélodies groovy et lancinantes était juste le MUST, le pied TOTAL. Pas besoin de drugs pour s’y plonger à fond dedans, la musique fait tout, TOUT ! La spirale démentielle vous chope et vous vous retrouvez à délirer aussi fort qu’eux, en trance, ni plus ni moins, absorbé par la folie du moment.

Plus trash, tu meurs. Danseuse et pyrotechnicienne, Klodia faisait vrombir une scie sauteuse sur son ventre protégé par une plaque de métal et projetait une gerbe d’étincelle immense en travers de la scène. Puis elle agrémentait les songs les plus groovy de danses-strips proches des girls de Man5on durant la période mOBSCENE. Le maquillage psychédélique en plus !

vx69 n’hésitait pas non plus à slammer plusieurs fois dans la foule. MissZ et P.RLOX quant à eux se passait une bouteille de vodka et se plongeaient souvent dans les premiers rangs pour être au plus près de leurs fans et les rendre encore plus fous.
Pour avoir été au plus près et vraiment dans le truc, c’est une expérience à vivre, assurément. C’est avec des groupes barrés et motivés comme eux qu’on se prend des superbes soirées trash et rock comme celle-ci. Et pour si peu, vingt malheureux francs alors que certains se permettent de dépasser les 50.- ! Une chose est sûre, prochain live de PY dans les environs, c’est un concert de plus !

Mon seul gros regret ? *slap on Morra’s face* Avoir oublié mon appareil photo pour immortaliser ces moments extrêmes. Merde quoi ! Par contre, j’ai dévalisé leur stand merch’ en me procurant affiches, badges et albums. Pour finir, je vais vous donner une petite idée de la puissance de frappe de Punish, voilà quelques clips & lives agrémentent le post, enjoy !

Cheerleader 69
Cheerleader 69 – myspace

BAK XIII
BAK XIII – myspace

Punish Yourself
Punish Yourself – myspace
Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :