Skip to content

Rock Oz’ Arènes 2008 – Report

avril 24, 2008

Au Beaulieu, salle culturelle fraîchement rénovée de Payerne, se tenait la conférence de presse du Rock Oz’ 2008, ma première !!! Après les 2 principaux festivals de Romandie, c’est donc au tour des arènes d’Avenches de révéler quels gladiateurs viendront faire remuer la poussière…


En guise d’entrée, ce sera sucré ou, si vous préférez, Zucchero ! Voilà, on ne présente plus le chanteur italien, sa renommée le précède.

On va surtout se focaliser en fait sur le deuxième jour. Non pas que le reste soit moins bon, loin de là, car de nombreux groupes importants vont venir animer les autres soirées du Rock Oz’. En fait, chaque soir garde un thème sur la grande scène, les scènes Casino & Château suivant aussi, exception faite de l’ouverture.

Donc.

Je vais commencer par les moins intéressantes et garder le meilleur pour la fin. Jeudi sera le jour du raggae/ragga hip-hop et consorts. Avec une panoplie cosmopolite d’artiste, british-jamaïcain-ricain-africain, les fans seront comblés. Au Château, à noter la présence du jeune groupe jurassien Ska Nerfs qui a remporté un tremplin organisé par Fréquence Banane. Sur la Grande, Stephen Marley, The Roots et Alpha Blondy feront résonner l’arène romaine au son de la Jamaïque !
Le lendemain, c’est la nouveauté du Rock Oz’. Ce soir là, Avenches va se transformer en une énorme rave-party, véritable clash avec le décor. Ça risque de danser et de faire monter la poussière, avec en guests Martin Solveig, Fedde le Grand et Axwell. Les DJ’s se succéderont aussi sur les autres scènes toute la soirée.

Samedi, c’est famille. Eh oui, il en faut pour tout le monde. Amel Bent, MC Solaar, voilà pour les représentants R’n’B et rap français. Pour ceux qui aiment le rap plus viril-macho-je-me-fâche-tout-rouge-et-je-brûle-les-voitures etc, Sinik sera pour la 2e fois au Rock Oz’ sur la scène du Casino. Mais la véritable attraction de ce dernier soir, c’est en fait la plus belle voix qu’ait connu l’Irlande ces dernières années : Sinéad O’Connor. Personnage mystique, rebelle, elle a souvent crié haut et fort ses convictions, jusqu’à déchirer une photo du Pape Jean-Paul II en plein live. Rien que pour les frissons, rien que pour entendre vibrer une telle voix dans les arènes, il faut y aller.

Revenons à nos moutons rock’n’roll. Mercredi, c’est Le soir. La révélation british de 2005, Maxïmo Park, lancera les festivités. Suivi de One Republic, groupe ricain du Colorado. Pour le moment, Serj Tankian finit l’affiche de ce soir-là. En effet, un mystère entoure le nom du dernier groupe de la soirée rock. Les spéculations vont aller bon train jusqu’à ce que la lumière soit faite.

Mais j’ai ma petite idée. Peut-être grotesque, peut-être exagérée, peut-être pas ? Et pourquoi pas Rage ?

Pourquoi pas hurler A BULLET IN THE HEAD ? Allez, je regarde dans ma boule de cristal poussiéreuse et crasseuse. Elle me dit que RATM est quelques jours après au Rock en Seine, à peine à 500km d’içi. Elle me dit qu’il y a pour le moment un trou dans leur tournée justement à la période du Rock ‘Oz. Elle me dit que les soirées sont par thème et, par conséquent, qui de mieux pourrait alors succéder à Serj Tankian sur scène si ce n’est son pote d’Axis of Justice Tom Morello. Elle me dit que « MERDE », c’est quand même notre tour non ? La France, la Belgique, l’Allemagne, l’Angleterre, les USA … Elle me dit de quand même me calmer et d’attendre, et de continuer à prier ceux qui sont au panthéon du rock de nous offrir le sésame que chacun attend depuis plus de 10 ans.

Du côté des excellentes choses de cette programmation, c’est la présence de 27 groupes suisses, soit en majorité. Bel effort que d’encourager les scènes locales, suisses-allemandes aussi, et de leur laisser donc un public nombreux et la possibilité de se faire connaître. Par contre, force est de constater que le terme « rock » devient de moins en moins approprié. Ok, il en faut pour tous, mais bon, il y en a pour tous un peu partout finalement et avoir un festival rock pur et dur serait pas du luxe. C’est ma fibre extrême qui parle mais faut avouer que voilà, il faut faire des centaines de kilomètre pour avoir des affiches énormissimes… bref !

Voilà, il ne reste plus que la prog’ du For Noise à découvrir et nous pourrons alors choisir nos armes pour passer un été bien rock avant la reprise déjà sinistre de septembre. Parce que c’est quand même pour ça qu’on les aime nos festivals, pour les bons moments, la foule, le rock, la sueur et la chaleur des soirées d’été et se réveiller au petit matin dans la rosée… Woah :_ D

ROCK OZ’ ARÈNES

PROG
Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :