Skip to content

Slipknot

juillet 24, 2008

ALL HOPE IS GONE

Attendu par des légions de maggots, le 4e effort du combo de Des Moines [IOWA] est arrivé. Du moins, à mes oreilles puisque sa sortie officielle est le 26 août. Mais votre aimable serviteur a pu participer à une listening session sur l’ensemble de l’album (sans les bonus tracks, par contre).

Découvrez, titre par titre, ce qui va vous arrivez en plein figure à la fin de l’été :

Tout d’abord, une pure montée en puissance sur .execute. La tension monte, l’auditeur est averti que ce va faire mal, très mal. Vlan dans la gencive, le brûlot Gematria (The Killing Name) explose directement à la suite de l’intro. Un monstre, doté d’une haine et d’une rage sans pareille, mettant tous les autres KO et plongeant dans une fin apocalyptique. Sulfur ne laisse pas de terrain à l’ennemi et assène un second coup, presque fatal. À la limite du death, Corey passe de sa voix gutturale à sa voix plus claire, héritée de Stone Sour, sur le refrain. Deuxième titre à avoir été dévoilé sur le net et premier clip, Psychosocial est le titre ultime, fédérateur, dans la droite lignée de Duality ou Left Behind, plus accessible mais pas moins hargneux.

Puis l’hydre à neuf têtes se calme, prend le temps de ressasser les peines et les souvenirs douloureux, sur Dead Memories. Dotée d’une intro sombre, ce morceau touche par sa mélancolie et on ressent aussi la fatigue, minime, d’un groupe qui aura sans cesse été sur la corde raide, au taquet et ce pendant plus de 10 ans. Vendetta lui emboite le pas avec une mélodie agressive, limite marche militaire, sans concession et dont le break donne envie de lever son poing rageur. Corey nous avais prévenu, il voulait cracher son venin sur un monde qu’il abhorre et veut que chacun prenne conscience qu’il est grand temps de se réveiller.

Butcher’s Hook, rien que le nom fait frémir, lacère vos tympans avec ses riffs saccadés, sa double pédale omniprésente finissant le travail. Vous tenez le coup ? Ce n’est de loin pas fini. Gehenna s’inscrit comme le titre le plus déjanté de la carrière du gang masqué. Dans une ambiance digne de série B dont le groupe est friand, Corey susurre des paroles psychotiques, frisant la schizophrénie sur le refrain. On a l’impression de se retrouver dans un cauchemar, sans porte de sortie. Le titre s’y rapporte tout à fait puisque cela représente un lieu de souffrance et de douleur, similaire à l’Enfer, dans l’histoire juive.

Retour à du Slipknot plus conventionnel sur This Cold Black. Avant de se faire piétiner par Wherein Lies Continue tel le train de marchandise. La rythmique lourde, la mélodie saccadée, rappelant un peu Skin Ticket ou Gently, avec cependant un refrain calme et chanté. Magnifique solo de batterie/fûts, qui devrait détonner sur scène si le groupe prévoit de la jouer. Une guitare calme, la seule voix de Corey pour l’accompagner et ce pénultième titre de All Hope Is Gone vous transporte dans le passé, il y a 4 ans, sur le champ décrépi de Vermilion Part. II. Tout en crescendo, il vous prendra véritablement aux tripes. Vous n’aurez même pas le temps de repenser aux dures paroles du n° 8 que surgit en apothéose All Hope is Gone. Nous le connaissions déjà, mais sa place sur l’album lui donne encore plus de puissance, d’importance et clôt le débat sur une baffe énorme, histoire que personne ne la ramène.

Digne successeur de Vol. 3, All Hope is Gone surprend, épate et ravira tous les fans car il reprend ce qui a fait l’histoire et la force du combo, et y ajoute des nouveautés dont des solos de guitares encore plus présents et sublime le tout dans un magnifique album. Maintenant, reste à savoir si ce skeud est le dernier… Car de ce cas précis, il faudra absolument que chacun s’imprègne de ces morceaux, pour garde en tête que Slipknot, malgré les critiques, malgré le temps, n’aura jamais abandonné sa ligne de conduite et aura marqué d’une empreinte éternelle le monde du heavy metal et de la musique en général.

DON’T EVER JUDGE ME !

[Surfacing, Slipknot, ‘99]

Morra’s selection : Gematria, All Hope is Gone, Snuff

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :