Skip to content

HushPuppies, M83 & Tricky ~ 9.8 at the For Noise

août 11, 2008

Niché dans la forêt de mon enfance,
le For Noise aura eu un temps plus clément
pour sa 3e et dernière soirée….

Arrivé en plein set des Hushpuppies, le son était fort et rock’n’roll. Les français ont acquis une excellente réputation et leur prestation scénique n’est pas sans rappeler leurs collègues de Suède, The Hives. Ils en voulaient, ca se voyait et ils n’ont pas hésité à réveiller la foule clairsemée pour faire frémir un peu cette forêt pulliéranne.

Petit tour du festival et arrêt pour s’approvisionner avant la suite …

Nom de code : M83. Sous ce pseudo futuriste se cache un groupe français, Antibes pour être plus précis, et qui s’est fait une excellente réputation outre-atlantique en remixant les plus grands tels que Depeche Mode, Placebo, Goldfrapp, etc… Leur dernier album est sorti en avril dernier sous le nom de Saturdays = Youth.

Leur prestation m’a beaucoup plu. Leurs mélodies étaient parfois sublimées par une touche de mélancolie. Les musiciens semblaient concentrés à 200%, à fond dans leur trip, donnant tout ce qu’ils avaient. Les morceaux étaient riches et faisaient vibrer les tympans d’une manière totalement magique…

TRICKY

Alors c’était un peu l’évènement ce soir là que de recevoir une telle figure underground et les gens étaient en nombre devant la grande scène. Et on peut dire que la prestation live du chanteur était réellement intense.
Toujours sur le qui-vive, tel un boxeur poids-plume qui sautille sur ses jambes, prêt à donner un uppercut dans la mandale de son adversaire, Tricky a mis KO le For Noise. Le public était enthousiaste et les applaudissements étaient à la mesure de ce concert. Un brin désappointé peut-être, avec un au-revoir sans rappel qui laisse bien souvent sur sa fin. Mais j’ai beaucoup apprécié la force de sa voix et ce mélange de hip-hop-électro qui rappelle un peu ses anciennes collaborations avec Massive Attack.

Φ

Et puis, c’est le moment de partir. De saluer le dernier festival de l’été puisque Gampel et Variét’Oz tombent droits pendant mon absence. Un de plus et une année de plus à sillonner les terrains boueux ou poussiéreux, à prendre le soleil ou encaisser la pluie. Les festivals, c’est un peu ce qui anime l’été, ce qui le rend moins chiant avec ses chaleurs, ses touristes et ses JO. On découvre des groupes, on s’excite de voir ceux qu’on a toujours rêvé de voir et on se dit que l’année prochaine, ce sera encore mieux. Oui, on l’espère et on se tient prêt à recevoir l’automne, chargé de lives et de concert dans nos salles adorées, enfumées, purement rock’n’roll quoi !

à dans une semaine …

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :