Skip to content

Punish Yourself ~ 28.11 at the Ebullition

décembre 8, 2008

THIS IS NOT ROCK’N’ROLL
THIS IS SUICIDE !!!

Un live de Punish Yourself, cela reste toujours un évènement en soi. Et le fait de se rendre à son troisième épisode de l’année le confirme : ce n’est jamais la même chose.

Premier choc. Aux Docks en tout début d’année. Ma première. Je reviens avec Sexplosive Locomotive, Cult Movie et Gore Baby Gore ! dans les mains et la tête encore tournante de ce que je viens de vivre. Un chaos musical et scénique bien trop jouissif !

Deuxième contact. Balélec 2008, le festival estudiantin de la région lausannoise. Le temps était pluvieux, mais ces barges aux peintures fluorescentes ont réchauffé les fans que nous étions aux premiers rangs. En salle ou en outdoor, la performance reste de qualité !

Et voilà qu’ils programmaient deux dates supplémentaires sur sol helvétique. Bulle et Genève étaient les cibles, Lausanne ayant été atomisée deux fois de suite.

Donc direction la ville de Bulle, territoire gruyérien, ma terre natale. Portes ouvertes à 22 heures, il va falloir tenir le coup en cette froide nuit de vendredi !

La salle d’Ebullition a son charme. Dans un style d’ancien cabaret avec un balcon et une piste en peu en descente. Rien à voir avec la froideur des Docks.

Les hostilités commencent avec les genevois de BAK XIII. Ils avaient déjà ouvert pour les français en mars dernier. C’était donc une très bonne chose que de retrouver leur Electro Body Music puissante et qui donne salement envie de sautiller, voire de danser pour certains. Les planches de l’Ebullition ont donc pas mal souffert pendant cette excellente première partie ! DISCO ARMAGEDDON !

En première ligne pour se prendre la Punition. Droit en face de Miss Z et de ses couleurs vertes/oranges, les toulousains vont se faire un plaisir d’enfer. Une belle brochette des meilleurs titres de leur belle carrière, 14 ans déjà, et qui sont toujours autant percutants.

Ne prenant pas le risque de me retourner et de me faire happer par le vortex qui rugit dans la fosse, je sens que ça bouscule, que ça crie, que ça rugit de plaisir, que ça sautille partout, que ça joue des coudes, bref, que tout le monde prend son pied ! Vx 69 réveille ceux qui croient s’en sortir en pensant déjà aux bras de Morphée. On ne la lui fait pas ! Aux lives de Punish, on doit ressortir transpirant et vidé de tout sens logique.

Bref rappel et voilà qu’ils canardent avec Guns, tout en faisant monter sur scène des demoiselles des premiers rangs armées de flingues à eau. Une petite dernière ? Allez, les Punish adorent leur fans donc nous voilà repartis pour un dernier tour avec Rock’n’Roll Machine. Enorme.

C’est quand même affreusement bon de voir un live aussi libéré de toute barrière, anticonformiste à 200%. Dire que, au même moment, Britney Spears faisait son petit playback ridicule sur la StarAc’. Deux mondes bien distants. J’ai choisi le mien : celui du chaos !

stay sic

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :